Pierre Benard dit

LA TENDRESSE

La Tendresse
Né en 1728 en France à Pont-de-Beauvoisin, ville frontalière entre la France et la Savoie. Très tôt orphelin, il est adopté par un couple de commerçants de Beaucroissant. A 18 ans, il est recruté par l’armée lors du tirage au sort qui a lieu chaque année au printemps dans cette région. Mais très vite, son caractère indiscipliné le pousse à déserter le régiment de Champagne, risquant les galères jusqu’à la fin de sa vie… Il poursuit sa route en solitaire, vit de vols, d’escroqueries et de petite contrebande. Souvent arrêté, il parvient toujours à s’évader, jusqu’au jour où il croise la route de Mandrin dans une tuerie entre contrebandiers et gâpians. Son admiration pour la fougue et l’audace de Louis le pousse à s’enrôler dans sa bande. Son nom de « La Tendresse » comme il le dit « ça remonte à quand j’étais petit, j’ai changé depuis ! Je peux dire sans me vanter que j’ai envoyé en enfer plus de 50 gâpians…et je tire si bien que je peux tuer un commis des Fermes à huit cents pas de moi ». Sa nature exubérante, son éloquence, son adresse avec les armes et en particulier avec son poignard, le fera devenir ce jour-là un indispensable compagnon de Mandrin…

C’est là que tout commence…

DAVID ALEXIS

sera

La Tendresse

David Alexis 1

 

David pistolet - copie